Communauté de communes du pays leonard
logo CCPL, communauté de communes du pays leonard

 
Communes de la CCPL, communauté de communes du pays leonard Ile de Batz Mespaul Plouénan Plougoulm Roscoff St Pol de Léon Santec Sibiril
index.php?vrs=Anglais index.php?vrs=Espagnol


Accueil Accueil
Marchés Publics Marchés Publics
Piscine intercommunale Piscine intercommunale
Ecole Intercommunale de Musique et de Danse Ecole Intercommunale de Musique et de Danse
Plan d'accès Plan d'accès
Plan du site Plan du site
Liens utiles Liens utiles
Mentions légales Mentions légales


Envoyer cette rubrique Envoyer cette rubrique
Flux RSS Flux RSS
Imprimer Imprimer





Accueil > Communauté de Communes > La lettre du Pays Léonard > 20 ans - Intercommunalité de la prochaine décennie

20 ans - Intercommunalité de la prochaine décennie


 

EXTRAIT DU DISCOURS
DE NICOLAS FLOCH,
PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES

CEREMONIE DES 20 ANS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES - VENDREDI 14 NOVEMBRE 2014

(...)

Dans des romans ou encore dans les génériques de films ou de séries nous lisons parfois l’expression : “toute ressemblance avec des personnages ou évènements réels ne peut être que fortuite”, c’est un peu ce que j’ai envie de dire pour la suite de cette intervention, quitte à faire de la politique fiction, voici le titre du manuscrit que j’ai ce soir entre les mains : “Le Léon en 2024” !

 

Permettez-moi de vous en lire quelques passages, suffisamment intéressants pour que vous vous disiez : “ça j’achèterai bien !”.

Premier passage, pour vous mettre dans l’ambiance :

Cela fait déjà 5 ans que la Communauté de communes du Pays Léonard et celle de la Baie du Kernic ont fusionné. Alors que la Communauté de Communes du Haut Léon a trouvé sa vitesse de croisière; le 1er ministre est en visite sur le territoire. Il vient inaugurer une nouvelle start-up en biotechnologie bleue. En effet, ce territoire riche en ressources marines a fait de la culture de l’algue une activité complémentaire de la production légumière. C’est lors d’une réunion avec les élus du territoire que le Premier Ministre officialise le seuil démographique obligatoire pour les EPCI à 50.000 habitants, cela suite à la disparition des Conseils Départementaux. Ce n’est en fait pas une surprise pour les élus du Haut Léon et de Landivisiau qui depuis quelques mois déjà travaillent sur un projet de fusion.

 Avant de reprendre à MORLAIX le tout nouveau TGV pour PARIS, le Premier Ministre saluera une dernière fois l’exemplarité du Haut Léon en matière d’économie circulaire devenue ici un secteur d’activités à part entière. En effet les multiples conséquences météorologiques ont amené les collectivités à être vertueuse dans les domaines de l’Energie, de l’Air, des déchets. ” Fin de citation.


Autre passage retenu, il parle de fiscalité; je cite :

"Depuis 2020, la Communauté du Haut Léon est donc la seule collectivité à percevoir la fiscalité ménages et ce n’est pas sans difficultés qu’elle reverse une partie du produit de ces taxes aux communes. Car n’oublions pas non plus : l’Etat verse depuis 2021 une Dotation Globale de Fonctionnement Territoriale pour l’ensemble des collectivités. Il appartient dorénavant aux XX conseillers communautaires de redistribuer aux communes une part de cette dotation suivant les projets communaux programmés mais préalablement validés par les élus du territoire”. Je m’arrête là sur ce passage assez “sensible” du manuscrit !

J’ai trouvé aussi très intéressant le paragraphe qui parle de gouvernance, je vous le livre

Depuis les élections de 2020 les élus communautaires sont dorénavant élus au Suffrage Universel Direct mais indépendamment de la liste des élus communaux. Préalablement à ces élections, le Parlement Français - qui n’est plus constitué que d’une seule chambre - a légiféré pour créer le référendum local et un bouquet de lois renforçant les pouvoirs de l’assemblée communautaire. Ce référendum local est devenu obligatoire pour toute création de nouvelles missions de Service Public. (...)

Je reprends un peu plus loin dans le même paragraphe :

Du fait des multiples fusions, le nombre de Communautés a nettement baissé aussi le Ministère de l’Intérieur propose pour les prochaines échéances électorales de 2026 que chaque Communauté ou Agglomération dispose d’un ou plusieurs élus communautaires pour siéger à la Région, le scrutin de liste communautaire comportera alors un volet régional.

Toujours dans le même chapitre, je lis ceci :

les communes assurent toujours les missions de proximité alors que la Communauté se charge du développement des projets et de l’aménagement de l’espace

Enfin je ne pouvais terminer la lecture des quelques passages de cet ouvrage, sans vous livrer ce qu’est devenu le vaste et passionnant chantier de la mutualisation en 2024, voici ce que j’ai retenu pour vous :

“... En raison des contraintes budgétaires et de la pertinence de la mutualisation (professionnalisation des agents, économies d’échelle évidente, etc...) l’ensemble des agents du territoire dispose en 2024 d’un statut d’agent communautaire. Le président de la communauté du Haut Léon interrogé dans le “gazette des communautés” précise que le niveau d’ambition et le degré d’approfondissement de la mutualisation dépendent de la culture de coopération et de la qualité du portage politique, en d’autres termes il félicite les orientations et anticipations prises par les élus communautaires de la mandature 2014 dans le charte de territoire Pays Léonard 2020. Il précise dans la même interview qu’il n’était pas simple à l’époque pour les élus de se dégager d’une vision restrictive de la mutualisation, qui la réduirait à une démarche d’optimisation de la gestion. En 2014 l’enjeu n’était pas seulement que le schéma de mutualisation soit adopté, mais aussi que le changement que suppose sa mise en oeuvre réussie, soit réellement intégré par les acteurs concernés : élus ou agents. Les élus l’avaient compris : conduire une démarche de mutualisation revenait ainsi à manager un changement dont le sens était aussi sinon plus important que le processus lui-même et le seul « contenu » du schéma.

Voilà, je ne vais pas tout dévoiler !... Ce manuscrit sera t’il édité ? Je n’en sais rien ; mais par contre ce que je sais, c’est qu’il nous appartient à nous tous ici présents ce soir de l’écrire et de faire du Léon et du Pays de Morlaix un territoire qui saura toujours exploiter l’ensemble de ses richesses et donner à ses habitants une qualité de vie à nulle autre pareille.

(...)

 


CCPL 29, rue des Carmes BP 116 29250 SAINT POL DE LÉON  - Tél : 02 98 69 10 44 - Fax : 02 98 69 01 91

 Ce site a été financé par les fonds européens dans le cadre du programme Leader +


    Powred by Ker-e-liamm     Copyright © Anaximandre 2017